Loading

Etre une femme à bord d’un voilier !

Etre une femme à bord d’un voilier !

Comment vivre sur un bateau en tant que femme ?

Cet univers est un monde d’homme. En effet, on parle de « marin », de « capitaine », de « mousse ou moussaillon » au masculin. Il n’y a pas de terme pour nous décrire au féminin ! Et pourtant, nous sommes, les femmes, les bienvenues à bord.

senegal-084401

Personnellement, j’ai atterri sur un voilier grâce à mon homme, capitaine du Larwin. Et pourtant, sans expérience ni connaissance de la mer.

Il tenait à ce que je l’accompagne dans cette nouvelle expérience. Sans crainte, je me suis engagée à le suivre.
Mais que dois-je prendre avec et comment vit-on sur un voilier en pleine mer ?

Pour commencer, en tant que femme urbaine, j’ai dû complètement changer d’état d’esprit, m’adapter à un nouveau rythme de vie et accepter de vivre avec moins de confort. Mais j’en récolte tellement plus en échange…

Vivre sur un bateau demande certains sacrifices.

Premièrement, on oublie la mode et ses tendances. On fait une valise avec le stricte nécessaire et on dit au revoir à nos belles tenues qui nous allaient si bien. Aujourd’hui, c’est place au short et t-shirt tellement plus confortable. 😉

On met de côté aussi les paires de chaussures assorties à nos vêtements. On ne porte plus que des tongues et c’est bien plus agréable.

On oublie nos longues douches avec tous nos produits et soins de beauté qui nous relaxaient tant. Maintenant, les douches sont courtes pour une économie d’eau et souvent froides.  Cependant, on à la mer rien que pour nous et bien souvent dans des criques à l’eau cristalline, un pur bonheur !

On n’a plus l’utilité d’aller chez l’esthéticienne ou chez le coiffeur tous les mois. Et cela permet de belles économies.

On apprend à vivre dans un petit espace et dormir dans un petit lit. Mais ça à l’avantage de se rapprocher de son homme. ☺

On ne doit plus faire de sport car on winch chaque jour pou
r monter la grande voile. Au sinon, aqua gym avant la douche ou petit tour en paddle.

senegal-7035

On admire aussi notre homme réparer et bricoler tout ce qu’on lui demande. Et après, on devient l’infirmière de bord et on soigne tous les bobos.

Et bien sûr, on s’adapte à cuisiner dans une cuisine qui bouge. Mais, malheureusement, on évite pas la corvée vaisselle qui nous poursuit.

On apprend également à cuisiner le poisson fraichement pêché par l’équipage.



Le bateau, est au final, comme notre maison, mais en plus petit. On se doit de ranger, économiser de l’espace, de l’énergie et ne pas gaspiller.

Pour les problèmes féminins, rien ne change, on garde les mêmes habitudes. De plus, de nos jours, il existe énormément d’astuces pour être moins embêté. Je pense au cup, mais je n’ai pas encore essayé…

Pour terminer, je ne regrette pas notre nouvelle vie. Nous profitons de chaque moments, des levés et des couchés du soleil qui nous offre de superbes jeux de lumières. On se réveille chaque matin dans un nouvel endroit. On découvre des pays, des paysages et des cultures différentes. On se sent actifs et on ne ressen
t aucunement la routine quotidienne. On ouvre nos yeux et notre esprit.

grimpette Vulcano

Vivre sur un bateau, ça à l’inconvénient de bouger tout le temps, mais l’avantage de nous emmener partout !

Alors les filles, qui est prête à se lancer ???

 

Un chouette récit:

 

2 Comments

  • fanny

    en effet, quand je repense à toi à bruxelles, et aujourd’hui, beaucoup de choses ont bien changées 😉

    14 juin 2017 at 14 h 12 min
  • Sarah Hébert

    Pourquoi n’y a t’il pas un article sur les hommes en voilier? Moi je ne vois pas de différence ou de difficulté supplémentaire. J’adore cette vie 🙂

    29 juillet 2017 at 12 h 59 min

LEAVE A COMMENT