Loading

Choix d’un mode de vie – Choix du voilier

Choix d’un mode de vie – Choix du voilier

 

Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

 

Pourquoi ce tournant dans votre vie ?

R-Win: Gérant de diverses sociétés principalement dans le secteur immobilier, cela fait maintenant 18 mois que je souhaitais lever le pied au niveau professionnel.

La santé m’a soufflé à l’oreille qu’il était l’heure de prendre du temps pour moi, je m’étais imposé un rythme trop soutenu les 11 dernières années et m’étais consacré à 200% à mon travail !

J’avais envie d’un retour au chose simple et de découvrir le monde, aller à la rencontre d’autres façons de penser aussi !

Cela m’a pris près de 15 mois pour revendre certaines de mes activités et d’en assurer la gestion pour d’autres, et je travaillerai quelques jours par mois lorsque l’on disposera d’une bonne connexion wifi, c’est inévitable …et financièrement vital!

Un long parcours administratif au niveau privé également, il faut penser à résilier le moindre abonnement, faire des procurations notariales afin que l’on vous représente lors de vos absences, …

Larissa: Nous sommes en 2013, Erwin et moi-même menons des vies biens remplies mais traditionnelles, Erwin travaille d’arrache pied du matin au soir, et de mon côté, j’essaye de me faire une place dans le monde de l’immobilier.

Jusqu’au jour où, Nicolas, un ami proche d’Erwin, nous propose de prendre part à son équipage pour son passage du Nord-Ouest.

Nous acceptons et nous nous préparons: 3 mois de cours du soir théorique et 1 semaine de stage pratique à la Trinité-sur-Mer.

Juin 2013, nous sommes à bord de « Perd pas le Nord » pour une aventure de 3 semaines entre l’Islande et le Groenland ! Gros Challenge pour Erwin, apprendre à vivre sans connexion! Pari réussi et il y prend goût. De retour au boulot … la mer l’a « emporté », il veut repartir ! Je ressens son envie et il en a besoin. Je l’aime plus que tout, je suis prête à le suivre au bout du monde !

Notre conseil : Ne partez pas sur un coup de tête, ne négligez pas le côté administratif qui pourrait vous obliger à revenir !

 

Comment s’est déroulé votre recherche de bateau ?

Larissa: Nous avons commencé par nous promener sur les pontons en rêvant à notre nouvelle vie. Nous avons passé quelques heures sur les sites d’annonces. Cela nous a donné une première idée des prix et de chaque catégorie de voiliers.

R-Win: En avril 2014 je me baladais au salon International du Multicoque à La Grande Motte, ma 1ère idée, celui qui me faisait rêver, le Lipari 41 de Fountain Pajot, je me suis vite rendu compte que les nombreuses options nécessaires pour un tour du monde représentaient pas loin de 100 000 euros à rajouter au prix de base, il en est de même pour la plupart des bateaux neufs. (On trouve cependant des Lavezzi 40 biens équipés à un prix abordable, ça restera un de mes coup de coeur).

Ensuite on lit beaucoup de blogs de voyageurs, des livres, on note leurs réflexions, on parcourt les sites d’annonces du marché d’occasion, on compare, on visite, on refait quelques salons.

Larissa: Après le 2ème salon visité (Le Grand Pavois à La Rochelle), nous hésitions entre un catamaran de 36 pieds et un Monocoque 46 pieds, toujours dans l’idée d’acheter du neuf à ce moment là ! Ces salons nous ont permis d’obtenir des contacts intéressants pour la suite.

Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

Visite du Lipari 41 au Grand Pavois

Les quelques livres qui nous ont aidés à prendre une décision:

  

 

Notre conseil : Ne vous précipitez pas sur le 1er bateau qui vous plaît, décrivez d’abord votre programme de navigation !

Pour plus de lectures, voir notre articles sur la Bibliothèque de notre voilier

N’était-il pas question d’un catamaran au départ ?

R-Win: Notre programme: un tour du monde en n’excluant pas l’éventualité d’aller voir les pingouins (même si Larissa y est un peu réfractaire aujourd’hui). Notre philosophie: visiter les différents pays accostés comme des backpackers et non en touristes tout droit sortis de leur beau yacht. Il nous fallait un bateau solide, manoeuvrable à 2, bien équipé, simple pour bricoler soi-même, 6 couchages pour accueillir enfants, famille et amis, et pas trop beau en apparence.

Larissa: Nous avions initialement pensé à un catamaran pour son confort inégalables et les mouillages de rêves. Nous nous sommes vite rendu compte que le voyage ne se limite pas à ces détails et qu’il faut privilégier la sécurité ainsi que l’aspect financier.

Un catamaran vous coutera plus cher à l’entretien et les places de port vous couteront 1,5 à 2 fois plus cher que pour un monocoque (quand il en reste de disponible pour un catamaran).

R-Win: Notre rêve depuis le début était l’alu ou l’acier pour la solidité du matériaux et le côté baroudeur, de plus nous souhaitions un bateau récent pour éviter d’avoir « trop » de souci. Malheureusement hors budget pour nous à en suivre de près le marché de l’occasion !


Et finalement, qu’est ce qui vous a poussé à prendre Larwin ?

R-Win: Le budget a été revu à la baisse, nous voulons absolument partir l’esprit libre, il est hors de question de faire un crédit pour l’achat du voilier, nous revoyons nos attentes.

Alors que nous nous étions déclarés très intéressés pour l’achat d’un monocoque en polyester de 45 pieds d’occasion, on se promène sur les pontons de Port Leucate et je vois une pancarte « à vendre » sur un dériveur aluminium de 43 pieds ! A la recherche de Wifi, on accède à l’annonce et là ….il doit y avoir une erreur, il ne peut pas être de 2010?!? J’harcèle l’intermédiaire pour un rdv, et nous avons bien fait ! (Nous rencontrerons plus tard sur les pontons celui qui l’a visité 1h après nous, les regrets à la bouche).

Larissa: A l’intérieur du bateau c’est le souk, à l’extérieur la peinture a été mal posée et tout se décolle alors que le bateau n’a que 5 ans !

Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

« Je ne pars pas sur cette épave, tu feras ton tour du monde tout seul »

 

R-Win: Je LIKE complètement…c’est lui ! Larissa par contre ne veut plus partir … »pas sur cette épave, tu feras ton tour du monde tout seul » !

Larissa: Je fais ma petite liste des pours et des contres, je change d’avis après 1h. En fait je suis emballée !

Le prix: défiant toute concurrence, on prend une option sous réserve du passage d’un expert qui nous confirmera par après qu’il est même très bon structurellement et qu’il n’y a aucun phénomène d’électrolyse.

On se lance, c’est signé !!! Nous avions acquis un AFEP Marine Manatea 425 !

Notre conseil: Vous le sentirez quand ce sera « votre » bateau, il vous attend quelquepart. Faites procéder à une expertise qui vous indiquera le budget à prévoir en aménagement/rénovation selon votre programme.

Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

L’expertise durera 5h !



Avez-vous amélioré le voilier ?

R-Win: Ah non peut-être !

Larissa: On a énormément travaillé dessus: Nettoyer – remettre en place, poncer, peindre, entretien de chaque pièce. Nous ne comptons plus les heures passées. Les travaux nous auront pris 6 mois !

Equipement déjà à bord en bon état de fonctionnement:

– Pilote RaymarineChoix d'un mode de vie - Choix du voilier

– Sondeur

– Anémomètre

– Propulseur d’étrave

– Transformateur 12/24 et 220Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

Electronique – Electricité:

– Remise au propre de l’électricité et des circuits 12V / 24V et 220V

– Isolation du circuit 220V

– Remplacement du pack batteries de service

– Nouveau tableau bi-polaire

– Testeur de fuite

– Gestionnaire de batterie Mastervolt

– Guideau Electrique Lewmar

– Panneaux solaires

– Entretien du groupe électrogène déjà présent.

– Cartographie Raymarine E7

– Radar Raymarine

– Récepteur/émetteur AIS

– VHF fixe

– Autoradio biensûr !

Plomberie:

Placement de 2 robinets « douchette »évier cuisine et sdd.

Menuiserie:

Nous avons condamné la table à carte pour y faire une grande armoire de rangement et un nouveau panneau accueillant l’électronique. Remplacement du tek dans le cockpit, nettoyage et traitement du tek sur le pont, placement d’une table extérieure.

Choix d'un mode de vie - Choix du voilier

Anthony Avezard – notre menuisier

 

Coque:

Sablage des oeuvres vives et traitement complet ainsi qu’une nouvelle peinture au niveau des oeuvres mortes.

Rappelez-vous,

quelques images des travaux:

 

Est-ce que votre maison rentre dans le bateau ?

Larissa: NON ! C’est un énorme changement. On se rend compte de tout ce qu’on accumule, un dixième ne rentrera même pas ! Nous avons déjà commencé à revendre une grosse partie de nos meubles et continuerons jusqu’à fin décembre..tout doit partir ! Le plus dur pour moi sera de faire un tri vestimentaire. J’avais un dressing, cela se résumera bientôt à UN tiroir !

R-Win: On fera de la place pour les outils …qu’a-t-on besoin d’autre ?

Notre conseil: Faites une liste papier de ce qui est réellement nécessaire, vous verrez qu’elle sera adaptée petit à petit; vous vous surprendrez !



Vous sentez-vous prêts à affronter la mer ? 

R-Win: On ne maîtrisera jamais la mer, c’est elle qui dictera notre itinéraire final, elle peut être calme, déchainée, violente, il faut l’apprivoiser et suivre ses(celles de la mer) envies ! Et respecter les moments où elles ne veut pas de nous !

Larissa: Je suis contente d’avoir suivi la formation et suis convaincue qu’il n’y a que la pratique qui me donnera de plus en plus confiance.

Pas trop difficile de quitter la famille et les amis ?

R-Win: Oui très dur par rapport aux enfants que malheureusement je ne voyais déjà pas assez, l’un habitant en France et l’autre en Belgique. Je n’ai pas de bonne solution possible aujourd’hui, elle n’existe tout simplement pas ! Nous nous retrouverons tous ensemble pour leurs vacances à bord et ça sera, j’en suis sur, des moments inoubliables ! J’ai hâte de leur faire découvrir le monde, le vrai monde !

Mise à l’eau du bateau suivie de près par les enfants !

Nos bons amis seront toujours des amis à notre retour, et ils savent qu’une couchette les attend à bord en tant qu’équipier ! Je ne me fais pas de soucis, l’aventure vaut cette séparation temporaire.

Larissa: Oui j’aurai dur, mais c’est pour quelques années de moments magiques, j’ai déjà hâte de donner rendez-vous à ma famille ou mes amis dans des coins reculés du monde.

Quel budget avez-vous prévu pour vivre/voyager ?

Larissa et R-Win: Un défi en tout cas, mais on y arrivera !

Et après ?

Larissa: On ne veut plus de planning lointain. En octobre on teste le bateau en naviguant vers la Corse et la Sardaigne.

R-Win: Demain est un autre jour, on verra où nous emmène le vent. Il est trop tôt pour y répondre.

 

1 Comment

LEAVE A COMMENT